Gardanne, 3 questions à Stéfan DAINOTTI

mardi 22 septembre 2020
par  Rouge Midi
popularité : 4%

Stéfan est secrétaire de l’UD CGT 13 et à ce titre suit le dossier de Gardanne.

1) Stéphan il semblerait que l’horizon s’éclaircisse pour Altéo ? C’est bien le cas ? La CGT qui a toujours plaidé contre la fermeture aurait donc été entendue ?

SD L’horizon s’éclaircit mais pour autant l’œil du cyclone n’est pas dissipé.
Les dernières mesures vont dans le bon sens, un délai supplémentaire d’observation pour permettre d’améliorer les offres de reprise et augmenter les chances de conserver les emplois et les capacités de production de l’usine Alteo Gardanne.
Ainsi que la prise en compte de la nécessité de prolonger l’autorisation d’exploitation de Mange- Garri.
Pour autant il n’y a encore aucune garantie ni sur le maintien des capacités ni sur la sauvegarde des emplois. On reste vigilants. La lutte continue.

2) Dans le même temps GAZEL annonce un PSE qui est en fait un plan de sabotage pour la centrale de Gardanne : il y aurait deux poids deux mesures ?

SD Deux poids deux mesures c’est le moins que l’on puisse le dire. La temporalité des annonces les prises de positions politiques laissent percevoir aucune coïncidence mais plutôt une mise en place stratégique des politiques.
On le sait pour le gouvernement et le patronat le dossier de la centrale a plusieurs enjeux. Donner un ordre de priorité on sait bien qu’ils ont dans le viseur un bastion CGT, et l’opportunité de pouvoir ouvrir une brèche sur les licenciements IEG [1]. Et encore une fois sous l’étendard de résolution écologiste avec la fermeture des tranches charbon.

3) Ce jeudi 10 septembre la CGT 13 a donné son premier rendez-vous de rentrée de lutte pour l’emploi : peux-tu nous en dire plus ?

SD En effet jeudi a été la première étape de la marche pour l’emploi ET la dignité et pas que de l’emploi.
Ce qu’on compte porter dans ce processus de mobilisation et ce type de manifestation c’est la cohérence et les convergences revendicatives dans tous les secteurs. La nécessité de gagner la rupture politique tournée vers le profit et le capital et réorienter les politiques vers la réponse aux besoins des populations, créatrices d’emplois pérennes et de qualité pour toutes et tous. Intérêt commun, intergénérationnelle, des jeunes aux retraités.


[1Industrie Energétique et gazière NDLR



Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur