La conférence de Téhéran

jeudi 14 décembre 2006
popularité : 1%

En France, nous n’avons pas eu connaissance des propos exacts du ministre iranien, ils sont parus en espagnol sur le site rebelion en particulier, les voici :

« El propósito es crear un ambiente para que cada cual plantee sus ideas acerca de un episodio histórico. Nosotros no buscamos ni ratificar ni negar el asunto aclaró, en declaraciones recogidas por la agencia Irna. El alboroto formado se debe al hecho de que saben que si la lectura oficial del Holocausto se pone en tela de juicio, la naturaleza y la identidad del régimen sionista también se pondrían en entredicho. Sin embargo, en el caso de que la historicidad de esta cuestión quede demostrada, entonces nos deberán responder por qué deben ser los habitantes originarios de los territorios palestinos los que deben pagar por los crímenes de los nazis ». http://www.rebelion.org/noticia.php?id=43053

En gros les iraniens proposent que l’on débatte sans à priori d’un fait historique qui est utilisé pour justifier la politique sioniste et de surcroît une fois de plus il [le ministre] se demande pourquoi les palestiniens payeraient pour les crimes nazis... Il affirme qu’il ne cherche pas à nier des faits avérés mais bien les éclairer.

Si l’on ajoute à cela l’affirmation qu’il n’y a pas d’antisémitisme chez les musulmans, on voit à quel point ce qui pose réellement problème est la présence massive de l’extrême droite venue d’Europe.

En tant que tels ces propos ne sont pas condamnables, ce qui l’est est le rassemblement, les fausses valeurs intellectuelles qui sont promues à cette occasion.
Il est clair que le dialogue est indispensable et que nous ne pouvons pas laisser les néo-nazis monopoliser ce dialogue, ni les sionistes et les impérialistes l’empêcher. Fait partie de ma conception du dialogue de dire aux iraniens ce que je pense de leur initiative.

J’ai longuement réfléchi avant d’écrire sur ce sujet parce qu’il me semble nous poser à tous des questions essentielles, beaucoup plus n’en déplaise à la passion généralisée que cette élection présidentielle française malheureusement sans enjeux véritables.

1) Une conférence négationniste :

Cette conférence est une sinistre connerie et elle mérite d’être condamnée. Je n’ai pas par habitude d’employer de tels mots et j’en use pourtant ici volontairement... Parce que non seulement cette « conférence » rassemble la fine fleur du nazisme et du racisme, mais parce qu’elle affaiblit la cause du peuple iranien. Comme le disait Talleyrand en son temps, c’est non seulement un crime mais c’est une faute.

C’est indigne du peuple iranien. Quand j’entends l’Iranien qui introduit le « débat » dire que l’antisémitisme est un produit chrétien que jamais il n’a existé en terre d’islam, je pense qu’il a raison et qu’il est malheureux que l’Iran cette immense civilisation se déshonore avec des néo-nazis, de pseudo historiens, avec le rebut de ceux pour qui la haine du juif prend le pas tactique et temporaire sur la haine de l’Arabe, de l’Africain ou de tout autre...

2) Cela rend plus urgent la recherche de solutions :

J’ajoute aussitôt que cette condamnation ne change rien à ma position, elle la renforce au contraire. Mieux je dénie le droit à ceux qui ne cessent de manifester leur haine gratuite de l’islam, ceux qui témoignent de coupables complaisances devant ce que fait l’Etat d’Israël, ceux qui s’enflamment dans la défense des propos fascistes d’un Redeker, ceux qui exigent la « liberté d’expression » pour ce genre d’ignominies, doivent aller jusqu’au bout et affirmer le droit des négationnistes à vomir leurs conneries à Téhéran. Téhéran leur répond : « Vous bafouez ce qui nous est sacré, on va bafouer ce qui semble sacré pour vous et au nom duquel vous nous faites payer ce que vous avez accompli ! »
C’est parfaitement con, autant que le rassemblement autour de Redeker... C’est le moment ou jamais de nous sortir la phrase de Voltaire sur la défense d’opinions contraires au vôtres. La pensez-vous toujours ou réservez-vous cette largeur de vue à la seule islamophobie ?

Alors dites vous bien qu’il est temps de réfléchir au fond de la question...

Cette région a besoin de paix, elle est envahie, pillée, on lui impose des autocrates pour mieux favoriser ce pillage. L’Etat d’Israël est devenu l’abcès de fixation de toutes les injustices subies. Il faut trouver une solution.

La création de l’Etats d’Israël, le sionisme ont été selon moi de terribles erreurs, il s’agit de la victoire de tous les antisémites, l’acceptation de l’idée qu’un juif est un étranger dans sa patrie, la victoire des anti-dreyfusards.

Honnêtement je n’arrive pas à trouver légitime l’installation 2000 ans après de gens sous le prétexte qu’ils ont subi l’holocauste en Europe et surtout le fait d’avoir chassé les Palestiniens. Mais cet exode a eu lieu, il faut partir de là et trouver la meilleure solution pour tous, rétablir dans leur droit d’abord les palestiniens et considérer pourtant que les Israéliens ont été dupés. Que c’est cela qui les condamne à l’injustice, à la haine, à la violence injustifiée.

Que faire ?. J’ai longtemps cru à deux Etats, mais les Israéliens, les pays impérialistes, les Etats-Unis et l’Union Européenne font la preuve qu’ils ne toléreront jamais un Etat Palestinien viable et maître de son destin. Mon dernier espoir est donc dans la création d’un Etat démocratique où chaque citoyen, à commencer par les palestiniens chassés de leur terre trouveraient leur place. Et en ce sens ne me choque pas la revendication affirmée par les iraniens : il faut un changement de régime. je ne la confond pas avec la solution finale nazie. Les musulmans ne se conduisent pas ainsi.

3) Le fascisme naît de nos incapacités :

Quand on entend une candidate du PS déclarer qu’elle dénie le droit de l’Iran au nucléaire civil tout cela parce qu’elle a été effrayée par la manière dont la droite l’a harcelée parce qu’elle avait osé parler avec le hezzbollah et que celui-ci a fait le parallèle avec la résistance française,on se dit que le débat français est totalement manipulé. On se dit également qu’il y a dans ce refus du droit de l’Iran à s’équiper du nucléaire par une française qui non seulement le défend pour son propre pays, mais ne prétend en rien renoncer au nucléaire militaire une morgue occidentale incroyable...

Face à de telles provocations, face à la haine que nous déversons, face aux accusation de terrorisme indifférencié, que pèse la provocation de la Conférence iranienne ?

La peste brune se nourrit des questions que nous humanistes, progressistes, communistes, gens de gauche nous refusons de résoudre par manque de courage, par corruption et par inhumanité véritable : le chômage, le sous développement, la violence, la guerre. Ici même Le Pen tente de se rallier sur ces bases les victimes du système.

La conférence de Téhéran prouve que cette peste brune est en train de prendre pied à cause de la complaisance que nous manifestons à l’égard d’Israël et dont la candidate du PS, toute la droite ont fait la preuve dernièrement.

Cela n’excuse pas la tenue d’une telle conférence mais nous invite à nous contempler dans notre droit relatif à en juger... Mais même si nous en avons perdu le droit politique, il nous reste le droit humain et celui à la vérité. Il ne reste que cet espace pour notre condamnation.

A ce titre nous avons trop négligé le poids de ces néo-nazis qui se masquent en défenseur des palestiniens, ou en anti-impérialistes,et qui sévissent en particulier sur internet. Occupés à taxer d’antisémitisme tous ceux qui dénonçaient la politique d’Israël, les sionistes les ont crédibilisés... Je ne crois pas en une solution policière ou juridique, je crois en un combat politique mais encore faut-il ne pas manifester des complaisances hors de saison.

Enfin quel soit le degré de connerie d’une telle conférence, elle ne fournit en rien à mes yeux le moindre prétexte à invasion, le moindre droit à empêcher l’Iran d’user de ses ressources comme il l’entend.

Je suis pour le désarmement nucléaire généralisé mais ceux qui, comme la France, défendent leur droit à l’arme nucléaire perdent le droit de parler. Sans parler de l’arme nucléaire accordée à la puissance la plus belliciste de la région : Israël.

Il n’y a là à mes yeux aucun prétexte à invasion, et quel que soit la manière dont me révulse la négation de ce qu’on accompli les nazis avec la complicité active de l’Etat français de l’époque, je considère que cela ne vaut pas la mort d’un seul enfant iranien.

Donc tout en condamnant la tenue d’une telle conférence, je continue à affirmer qu’il n’y aura de paix dans cette région que quand l’occident aura renoncé à l’envahir, le piller, lui imposer des autocrates complices, quand ces peuples auront enfin le droit à l’autodétermination. Israël est devenu le symbole de cette situation, l’injustice terrible faite au Palestiniens et dernièrement aux Libanais témoigne de l’urgence d’une solution qui interdit le martyre du peuple palestinien et à terme celui des israéliens. Trouvons une solution de paix et de justice.



Commentaires

Logo de jean-louis caubin
lundi 18 décembre 2006 à 13h41 - par  jean-louis caubin

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur